Personnels des institutions de l’audiovisuel

Le patrimoine audiovisuel, photographique et iconographique n’a pas vraiment fait l’objet d’actions de protection et de mise en valeur. Ainsi pour les films, la surexploitation des copies en raison de l’impossibilité de les dupliquer ainsi que la rareté des espaces et équipements appropriés pour leur conservation ont occasionné la dégradation d’un grand nombre d’entre eux. Le Programme prévoie donc une action qui vise à assurer la formation des personnels concernés en matière de restauration des films et à permettre la fourniture des équipements nécessaires.
Le patrimoine photographique, quant à lui, n’a pas été protégé malgré sa grande fragilité. Il est donc prévu un travail de recherche de Fonds dans les institutions publiques et le secteur privée en vue de l’inventoriage et de la sauvegarde de ces collections ou de tirages. La préservation des archives photographiques devrait représenter une importante problématique culturelle dans les années à venir. Plus précisément la formation dans ce secteur répond aux priorités, telles que définies par les acteurs principaux identifiés dans le cadre du Programme et sera axée sur la:

  • Formation à la préservation et restauration de photographiesLes bénéficiaires seront les personnes en charge de la conservation de photographies (techniciens, bibliothécaires, responsables de service).La formation portera sur les méthodes de conservation spécifiques à la photographie, et sur la restauration. Elle doit comporter un volet formation de formateurs (pédagogie, remise d’un kit de documentation pour la démultiplication de la formation).
  • Formation à la conservation, préservation et restauration de  films 16 et 35mm. Les bénéficiaires seront les personnes en charge de la conservation de ce type de films au CAC et au CNCA.
  • Formation à la conservation et préservation d’affiches.Les bénéficiaires seront les personnes en charge de la conservation d’affiches au CAC, à la BN, et au MAMA.
  • Formation à la numérisation et restauration numériqueLes bénéficiaires pourraient être 2 personnes du CAC. L’objectif est d’accompagner le processus de numérisation et restauration des films du corpus sélectionnés par les chercheurs.